Les Mandrinots

La mémoire de Mandrin en Musique

Les Mandrinots est un groupe originaire de l'Ardèche. Le nom de la formation est tirée du nom du contrebandier Louis Mandrin.
Si vous ne connaissez pas ce groupe, nous vous proposons de découvrir ici quelques Extraits musicaux, Vidéo, Paroles et l'interview que nous avons réalisé.

Ces musiciens perpétuent le souvenir de celui qui fit trembler la région (surtout les collecteurs d'impôts) et qui conserve une image généreuse auprès du public (un Robin des Bois du cru). Munis de divers instruments peu courants pour les profanes du mouvement « Trad » (mandoline, bouzouki, accordéon, teen wisthle, bodhran, psaltérion, cornemuse…), les MANDRINOTS en étonnent plus d’un. Le spectacle commence souvent par la complainte de Mandrin

Extraits musicaux

Trois chansons des Mandrinots à écouter sur Place ainsi que des clips vidéo (voir plus bas) !

Sur l'album dernier jour sorti en Février 2008, deux chansons sont consacrées à Mandrin : La chanson dernier jour (Paroles et écoute exclusive ci-dessous) et Sur le Pont de Beauvoisin (A découvrir sur le même album)...

Fais ton choix

1839

Dernier jour

Paroles de la chanson dernier jour dans laquelle Louis Mandrin attends la mort

Je fus un loup traqué,
aujourd’hui prisonnier,
Au geôles de Valence,
je ne ferai pas pénitence Toujours debout de belle Humeur,
la mort ne me faisait pas peur
J’ai vécu la tête haute,
je n’expierai pas mes fautes Roi de France, Roi d’Angleterre,
vous êtes nés pour gouverner
Moi, je suis né dans la misère
et je n’ai rien à vous envier Roi de France, Roi d’Angleterre,
vous êtes nés pour gouverner
Moi, je suis né dans la misère ,
Mais je suis roi, des contrebandiers Toi, Louis Roi de France,
le monde entier craint ta puissance,
Moi, je ne redoute personne,
surtout pas tes armées bouffonnes Mes hommes n’étaient pas soumis,
pour moi, ils ont offert leur vie
Ensemble, nous étions libres et fiers.
Ils m’ont suivi jusqu’aux enfers Plusieurs centaines d’hommes armés,
en Savoie vinrent m’arrêter
Sous les ordres de La Morlière,
les pieds et poings ils me lièrent Demain, on me rompra les os,
mais je sais que les Mandrinots
Garderont toujours en mémoire
Mandrin le héros de Saint Geoirs

Interview des Mandrinots

Entretien publié le 27 Février 2008

Album Les Mandrinots Dernier Jour

Quand et comment la formation Les Mandrinots a-t-elle été créé ? Pouvez-vous nous présenter les membres du groupe ?

Notre groupe s'est formé fin 1998. C'est au départ un groupe purement familial composé d'Olivier et Hubert deux frères et de leurs compagnes respectives, Sandrine et Stéphanie. Nourris d'histoire locale et de musiques du monde entier, nous avons commencé à chanter lors des réunions familiales puis nous avons voulu étendre notre public. Notre répertoire se composait de reprises de chants traditionnels remis au goût du jour par des gens comme Tri Yann, Malicorne, Gilles Servat, Yvon Etienne, Alan Stivel ; mais déjà aussi de créations du groupe. Au fil du temps, d'autres musiciens nous ont rejoint pour des durées diverses : Fred au clavier, Mélanie à l'accordéon, Jean-Luc à la cornemuse et aux flûtes, puis sont partis vers d'autres aventures musicales.

Le groupe actuel se compose du noyau « historique» : Olivier au chant et à la guitare, Stéphanie au bouzouki, à la mandoline, à la guitare et Hubert à la basse. Pour les « jeunots », Jérôme s'occupe de la batterie, Freddy, de l'accordéon et Florian de la gaïta (cornemuse galicienne) et des flûtes irlandaises. Nous sommes également accompagnés par nos fidèles « techniciens » Jean-Claude à la lumière et Romain au son.

Comment définiriez-vous votre musique ? Quelles sont vos inspirations artistiques en général ?

Notre musique est un mélange de sonorités celtiques, populaires mais aussi rock. L'influence celtique est très marquée ; nous nous servons du côté fougueux et joyeux de cette musique pour porter nos textes. Les textes sont essentiels dans ce que nous proposons au public. Nous racontons des histoires, nous brossons des portraits de gens atypiques et nous essayons d'éviter les messages bateaux et démago.

Notre inspiration artistique en général se trouve du côté des indépendants : pour le celtique, nous aimons particulièrement Merzhin, The Pogues, Gilles Servat, Malicorne, Flook...

Pour le rock, le groupe phare de nos années de jeunesse reste The Smiths. La chanson française nous a également inspirée : Brassens, Brel, Boby Lapointe et tant d'autres puis, plus actuellement Dominic A.

Pour résumer, nos goûts vont plutôt vers les gens qui défendent leurs idées et leurs créations sans concession. Nous n'aimons pas les produits marketing.

Pouvez-vous nous parler de votre dernier album intitulé Dernier Jour ?

Nous travaillons sur ce projet depuis deux ans et il abouti enfin car notre disque est sorti le 7 février. Le titre du CD reprend le nom d'un des morceaux du disque qui raconte le dernier jour de Louis Mandrin. Notre album comporte 15 titres assez éclectiques qui vont du très léger « Prunières en petit train » (sauce V.R.P.), à la plus tragique « Histoire de Peyrebeille » en passant par le traditionnel « Esperans » chanté en breton.

La pochette représente de façon onirique et pas très respectueuse des faits le supplice et la mise à mort de Louis Mandrin, le 26 mai 1755 sur la Place des Clercs à Valence.

Quels sont les projets du groupe dans les mois à venir ?

Tout d'abord, jouer le plus possible devant le public et ainsi faire découvrir notre musique et nos passions au plus grand nombre. Plusieurs prestations sont prévues pour Mars, Avril et Mai, entre autres dans l'Aveyron et la Loire. Le mois de mars est propice pour les groupes celtiques grâce à la Saint Patrick. Le 26 avril 2008, nous organisons également une soirée de « présentation de l'album » sur nos terres à Saint Laurent du Pape (07). L'entrée et libre, venez nous découvrir.

Quel rapport peut-on établir entre Mandrin et Les Mandrinots ? Comment avez-vous découvert l'histoire de Louis Mandrin ?

C'est un rapport très ancien qui remonte à l'enfance et à celle de notre père (pour Olivier et Hubert). En effet, notre père a vécu une partie de son enfance près de Saint Etienne de Saint Geoirs, patrie de Mandrin. Il nous a bercé dans cette légende et cette histoire, nous a fait découvrir les lieux et les livres à lire sur ce personnage. Il a d'ailleurs écrit la chanson « Sur le pont de Beauvoisin » qui se trouve sur l'album.

Quel regard portez-vous aujourd'hui sur le personnage de Mandrin ?

Un regard ému, car nous rattachons Mandrin au souvenir de notre père. C'est lui qui a baptisé notre groupe du nom les Mandrinots (surnom donnés aux habitants de St Geoirs). Un regard admiratif et passionné aussi car Louis Mandrin s'est levé face au pouvoir en place (la monarchie absolue de Louis XV). Il a bousculé, seul avec sa bande, l'ordre établi. Ca fait plutôt envie de nos jours, non ???

S'agissant de Mandrin, quelles sont les questions auxquelles vous aimeriez avoir une réponse ?

Quelles ont été ses motivations profondes : la vengeance, la haine, l'appât du gain, l'écoeurement face à un système inégalitaire... ? Comment préparait-il ses campagnes ? Avait-il des appuis extérieurs (Savoie, Angleterre, Hollande...) ? A t'il songé à mettre un terme à sa carrière de contrebandier avant d'être pris ? Comment a-t-il réussi à fédérer des troupes de contrebandiers plutôt difficiles à manier et à discipliner ?

Selon vous, Mandrin... Bandit ou Héros ?

Bandit, non, c'est trop réducteur. Hors la loi, certainement. Mais, quand les lois sont immorales et imposent un talon de fer sur le peuple alors, un homme qui se rebelle est-il un criminel ?

Mandrin est un héros bien sûr. Au sens premier du terme, le héros grec était un guerrier s'étant distingué par ses exploits. De ce côté-là, Mandrin mérite le titre de Héros lorsqu'il se joue des troupes royales, des hommes de la Ferme ou des gapians à la tête de sa bande.

Sa vie aventureuse, tumultueuse et si courte (il meurt à 30 ans) font également de lui un héros moderne, romantique et romanesque.

Pas d'angélisme pour autant, Mandrin a tué, volé et pillé. Sa troupe n'était pas composée d'enfants de chœur. Néanmoins, bien des généraux ou des politiciens que l'on met sur un pied d'estal ont commis ou fait commettre mille fois plus de méfaits. Trente ans plus tard, les révolutionnaires de 1789 n'ont pas, non plus, fait dans la dentelle.

Sa révolte et sa violence découlent d'évènements personnels, d'accidents de la vie. Face à ces injustices qui le touchent, Mandrin répond par l'insoumission et par le refus de la fatalité. Mandrin ne combat pas pour un idéal ou pour sa patrie (ces choses si grandioses qui ont décimé tant d'humains). Il se bat pour lui, sa famille et sa troupe. En cela, il est humain et vrai. Il ne se cache derrière aucune doctrine. Le personnage de Mandrin est complexe et plein de contradiction et c'est pourquoi il est passionnant. Le site http://www.mandrin.org, grâce à une approche à la fois très sérieuse et documenté mais également par une autre plus divertissante (la page des différentes versions de La Complainte de Mandrin) nous présente et nous fait aimer ce personnage "pluriel". Nous sommes heureux de participer de manière très modeste à l'enrichissement de ce site et d'avoir trouvé d'autres passionnés du Capitaine Général des Contrebandiers de France.

Site officiel

Pour en savoir plus ou vous procurer leurs albums, je vous invite à consulter le site des mandrinots.

Commentaires et annonces (4)

Publié par yoch le jeudi 17 aôut 2017 à 08:34

bonjour du jura a bientot toton yoch

Publié par florian le samedi 07 mai 2011 à 19:01

Bonjour à toutes et à tous, seulement pour annoncer que notre nouveau site Internet est disponible depuis peu! A tous ceux qui liront cette page, je vous invite à vous rendre sur: http://lesmandrinots.free.fr

Merci à tous et merci à Mandrin.org !

Flo

Publié par florian le lundi 11 février 2008 à 11:31

Bonjour à toutes et à tous, le 7 février 2008 est le jour de la sortie du nouvel album des Mandrinots ! Deux ans de travail pour sortir un magnifique album très énergisant, réalisé par des passionnés, des amoureux de l'Ardèche, de la Bretagne , l'Irlande et de la Galice.

Je me permet d'écrire ce message pour vous donner rendez-vous à cette page : http://lesmandrinots.free.fr/index.php?page=achat

et peut être convaincre certains d'entres vous à acheter notre nouvel album qui n'est pas à un prix exorbitant ( seulement 12€ frais de port inclus). Nous sommes une association, est nous souhaitons pouvoir continuer notre chemin en finanssant le groupe grace notamment à quelques concerts en France mais également grace à la vente de notre album. De plus, nous avons rarement l'occasion de nous déplacer dans les 4 coins de notre beau pays, et envoyer notre nouvel album dans les 4 coins de l'hexagone est pour nous une joie et un honneur de pouvoir vous faire découvrir notre musique.

L'ensemble du groupe, vous remercie par avance de votre geste.

Florian

Publié par webmaster le dimanche 03 février 2008 à 14:08

Après 2 ans de travail acharné, leur nouvel album Dernier Jour devrait voir le jour ce mois-ci. Vous pouvez d'ores et déjà écouter la chanson dernier Jour qui évoque la capture et l'éxécution de Mandrin.

Le groupe sera également en concert : Le Samedi 26 Avril 2008 à St Laurent du Pape (07) pour la présentation du nouvel album. Le Samedi 15 Mars 2008 au PUB O'DONNELS à Privas (07) à l'occasion de la St Patrick. Le Vendredi 14 Mars 2008 à Saint Cyprien (42) à l'occasion de la St Patrick pour animer la 8ème nuit celtique Le Samedi 02 Février 2008 à Hostun (26) pour une soirée de soutien EMMAUS INDE

Publier un commentaire
Traitement en cours. Merci de patienter.
 
 
Connexion