Le trésor de Mandrin

On raconte que Mandrin aurait pris l’habitude de cacher ses butins dans des endroits qu’il nommait ses coffres-forts. Plusieurs d’entre eux auraient été localisés !

Ainsi, une cassette serait encore enterrée dans le jardin de sa maison natale à Saint-Etienne-de Saint-Geoirs (Isère). A Verel-de-Montbel (Savoie), il fera une cache dans les hautes roches qui entoure le village et y glissa une bourse remplie de pierres précieuses. Il enterra 25 000 livres en or en pleine forêt du Vercors là où Mandrin aimait à prendre ses quartiers. Lors de sa dernière chevauchée, il fut contrait de dissimuler à une lieue au-dessus d’Ambert (Puy-de-Dôme) le précieux chargement de quatre de ses chevaux qui, exténués, ralentissaient la course. On parle aussi de caches aménagées dans le vieux château de Rochefort (Savoie) où il fut capturé en 1755 avant d’être exécuté.

La combe des Malavaux abrite également un autre trésor dont l'authenticité historique n'est pas douteuse. Il s'agit d'un des nombreux trésors de Mandrin.
Celui-ci cacha son trésor aux Malavaux, après sa désastreuse campagne de l'année 1754. En effet, après avoir raflé un fabuleux magot en Bourgogne et en Auvergne, et réalisé certains de ses plus fameux exploits aux dépens des employés des fermes, receveurs des greniers à sel et entreposeurs de tabac, le chevalier d'aventure fut pourchassé. Plusieurs escadrons de dragons et hussards de M. de Fischer le traquèrent et finirent par le surprendre avec ses hommes, à Gueunand, en Côte d'Or. Le contrebandier perdit quarante-deux hommes dans l'accrochage, dont deux de ses lieutenants, et décida d'abandonner le plat pays pour gagner le Bourbonnais. A marche forcée, il traversa la Saône et la Loire, dépassa Moulins, puis s'enfonça dans la montagne, où, à deux reprises, il eut encore à affronter ses poursuivants.

Mandrin serait néanmoins parvenu à cacher son butin aux Malavaux, dans un souterrain ou une fosse creusée quelque part dans une colline, derrière l'auberge Le Relais de l'Empereur. Cette colline, à l'est de la rivière, abritait alors deux petites carrières abandonnées depuis de nombreuses années.
La tradition du trésor de Mandrin a été conservée par une famille d'origine savoyarde fixée à Cusset, non loin des Malavaux, dont l'aïeul reçut des confidences de la bouche même de Mandrin, alors que celui-ci était conduit sur les lieux de son supplice. Hélas, le secret de l'emplacement exact a été perdu. Pour retrouver le trésor de Mandrin, il conviendrait, avant tout, de localiser les entrées des souterrains de la forteresse et l'emplacement des anciennes carrières. Et pour ce, l'auberge Le Relais de l'Empereur doit jouer un rôle de point de repère important.

Les Saint-Cheffois de vieille souche ont tous entendu parler de trésors ou magots mystérieusement enfouis dans la campagne locale. Le plus hypothétique semble être celui de Mandrin qui aurait été enterré au pied d'un chêne, près du chemin qui traverse la forêt du Gaillot-Candit, entre les hameaux de La Biousse et La Rivoire.

Selon la légende, les grottes de Mandrin sur le site de la Bastille prés de Grenoble, situées non loin du restaurant le Pèr’Gras, cacherait le trésor de Louis Mandrin. Mais creusées en 1845, 90 ans après la mort du célèbre bandit natif de Saint-etienne-de-saint-geoirs (38), elles peuvent difficilement dissimuler son butin.

Mandrin vint en Gévaudan en 1754. Il contraignit les entreposeurs des tabacs de Mende en Lozère, à lui acheter de nombreux ballots de cette herbe à Nicot, qu'il avait au préalable soustraits aux mêmes entreposeurs ou leurs confrères du Velay. La Légende veut qu'à Mende le célèbre contrebandier ait habité la maison Oziol, rue d'Aigues Passes, la maison dont la façade abrite la Pieta du XVIe siècle. Là il aurait caché un fabuleux trésor qui n'a jamais été découvert

On rapporte donc que tous les butins de Mandrin n'auraient pas été trouvés. Un vieux proverbe occitan, attribué aux contrebandiers, donne l'emplacement d'une de ses caches vers Devesset en Ardèche : Quau troubarès tri rioulous, tri vouargès, un agrevon, tri pèiras sous un pinaton, l'escoudaillo ès dessous ! ce qui signifie approximativement Quand tu trouveras trois rigoles, trois noisetiers, un arbre à houx, trois pierres sous un petit pin, la cachette est dessous ! Que trouverons-nous dans cette cache ? Une caisse d'écus en or. Voilà de quoi donner des idées à tous nos aventuriers baladeurs ! Une remarque cependant : depuis l'époque des faits, notre paysage s'est considérablement modifié, et il y a fort à parier que ces indices ont été sérieusement perturbés par l'activité humaine.

Amis fouilleurs et chercheurs de trésor, vous recherchez le trésor de Louis Mandrin (ou le film documentaire du même nom) ?
Vous l'avez trouvé ? N'hésitez pas à nous faire un commentaire ou partager votre butin !

Emission et reportage sur Mandrin

Le trésor de Mandrin est aussi l'intitulé d'un reportage diffusé le samedi 27 octobre 2007 à 16h20 sur France 3. En voici le résumé établi par la chaine de télévision :

Depuis sa mort, sur la Place de Clercs, à Valence (Drôme), la légende de Louis Mandrin, le contrebandier bien aimé, a été alimentée, bien au delà de sa région d’origine, entre Dauphiné et Savoie, par d’innombrables publications, films, pièces de théâtre, chansons et manifestations, la plupart du temps peu soucieuses de vérité historique. Ce rare privilège, Mandrin l’a partagé avec d’autres bandits bien aimés : Robin des Bois, Cartouche, Gaspard de Besse ou Farinet...

En 2005, sa commune iséroise natale, Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs, mais aussi Grenoble et le Musée Dauphinois, commémoraient le 250e anniversaire de sa mort.
A cette occasion, en suivant les traces du fameux trésor de Mandrin, en Savoie, en Isère, dans le Var et en Valais, nous partons à la découverte d’une invention populaire : celle du brigand au grand cœur, du bandit social... Pour raconter cette invention, la parole des habitants se mêlent à celle des historiens.

Commentaires et annonces (18)

Publié par grace2656 le samedi 31 mai 2014 à 19:18

Je suis en recherche des trésors de Mandrin, si je trouve et cela j'en suis sure, je dirais mot. Car l'aventure c'est l'aventure, j'aime et je vais trouver car je sais...

Publié par chris 38 le vendredi 09 mai 2014 à 20:41

Bonjour, est-il vrai qu'il y a un trésor au camp césar ?

Publié par Wyrd le vendredi 06 septembre 2013 à 16:09

Bonjour,

Puis-je savoir où vous avez pris votre image du trésor ? Est-ce une image libre de droits ?
Merci.

Publié par rahim le lundi 22 avril 2013 à 20:51

Bonjour,
quels sont les trésors qui n'ont pas été trouvés à ce jour et à quel endroits SVP ?

Publié par zilbermang le lundi 09 juillet 2012 à 03:19

Depuis 20 ans, je donne des conférences sur "Louis Mandrin" et ce 10 juillet 2012 je vais me rendre dans le village Le Chalon en Drôme pour parler du célèbre contrebandier à des enfants qui vont se mettre à rechercher les trésors de Mandrin dans la Drôme des collines. Le trésor de Mandrin, c'est de donner de l'exaltation, d'exciter l'imaginaire, ce dont nous avons bien besoin ! Gérard Zilberman

Publié par jean-michel genai le vendredi 15 juin 2012 à 18:43

je crois que le plus grand trésor que Louis Mandrin nous ait laissé, c'est avant tout sa légende. Cette histoire fabuleuse qui prend place dans la littérature française comme Robin des bois dans la littérature anglaise. Qu'il ait laissé quelques restes de ses "récupérations" dans des caches, c'est possible, mais de là à imaginer un trésor...ses prises étaient essentiellement en nature et pour ce qui est des numéraires, il n'avait pas à chercher des cachettes, c'était le moins volumineux, donc le plus facile à transporter jusqu'en Savoie son refuge. Le tabac, les victuailles, le sel qui auraient été cachés ne seront plus en état de "trésor" le jour où quelqu'un mettra la main dessus. Je pense que ce sont les écrivains, les cinéastes et les conteurs qui ont trouvé le filon en exploitant le mythe, et ils ont bien raison, c'est comme ça que vit un héros. Son immortalité ce sont les autres qui la créent. Le roman de M.Miane "Désiré lieutenant de Mandrin" contribue à prolonger l'histoire de Mandrin au delà de sa mort.

Publié par bucheron le mardi 08 mai 2012 à 18:29

Salut a tous,
je vient de localiser le trésor de mandrin depuis 7ans je le cherche pas au bon endroit. C'est pas à 1.600 d'Ambert mais a 5 km dans les sapins sur la commune de @. C'est grâce à des amies qui on lut les histoires donc je peu pas en dire plus. C'est pas la mairie et le propriétaire qui vont l'avoir. J'aimerai lui payer le champagne. Mandrin les 3 pierres c'est bien vrai ces repaires mais je devais vous le dire aux amis de Mandrin.
A bientôt.

Publié par pascal le samedi 13 aôut 2011 à 20:15

Bonjour,
Comment faire pour revoir le documentaire sur mandrin du samedi 27 octobre 2007 intitulée le trésor de mandrin.
Cordialement.

Publié par flo le mardi 12 juillet 2011 à 00:08

Bonjour, étant un passionné de mandrin, j'aimerais avoir plus d'information sur ces caches dans l'avant pays savoyard. Si possible me donner des sources.

En vous remerciant par avance

Flo

Publié par scx le samedi 23 octobre 2010 à 17:14

Vittelius bonjour,

Suite à ton message peux tu m'en dire un peu plus sur le trésor de mandrin qui aurait été retrouvé aux Malavaux ?

Seb.

Publié par scx le mercredi 13 octobre 2010 à 18:05

bonjour, vittelus, depuis quand un trésor de Mandrin aurait il été trouvé à Malavaux ??? et il y avait quoi ? et c'était ou ? merci si tu peux répondre. seb.

Publié par vittelius le mardi 20 juillet 2010 à 22:37

La combe des Malavaux abrite également un autre trésor dont l'authenticité historique n'est pas douteuse. Il s'agit d'un des nombreux trésors de Mandrin. Celui-ci cacha son trésor aux Malavaux, après sa désastreuse campagne de l'année 1754. En effet, après avoir raflé un fabuleux magot en Bourgogne et en Auvergne, et réalisé certains de ses plus fameux exploits aux dépens des employés des fermes, receveurs des greniers à sel et entreposeurs de tabac, le chevalier d'aventure fut pourchassé. Plusieurs escadrons de dragons et hussards de M. de Fischer le traquèrent et finirent par le surprendre avec ses hommes, à Gueunand, en Côte d'Or.

alors celui là , ne le chercher plus , il a été trouvé dans les années 90....j'en rage j'étais passé à coté plusieurs fois........

Publié par peillon le jeudi 26 mars 2009 à 16:39

Bonjour. QUelques petites précisions sur le trésor de St-Etienne-de-St-Geoirs et sur celui du Vercors. Ces légendes sont extraites du livre de Jules de Grandpré qui compte environ 1500 pages dans les premières éditions. Seules quelques pages sont historiques, c'est avant tout un roman. Le trésor de St-Etienne est à la page 1158, celui du camp de César à la page 837. Concernant les 4 chevaux exténués qui ne portent aucune charge, ce fait est une interprétation d'un chercheur de trésor. Les documents d'archives ne disent pas exactement la même chose. En voici au hasard : "...leur troupe est composée de 42 hommes mal vêtus à cela près 3 qui sont à leur tête et 46 chevaux qui ne sont chargés d'aucune marchandise...et que leurs chevaux sont extremement fatigués et blessés..." Un autre : "...ayant plusieurs blessés et tous leurs chevaux fatigués..." Ou encore : "...leurs chevaux étaient si fort harassés qu'ils ne peuvent se soutenir. Ils se coucherent en arrivant sur la place de cette ville...". Désolé pas 4 chevaux fatigués d'avoir porté un trésor mais bien l'ensemble.

Publié par invite le samedi 26 janvier 2008 à 01:03

Pour obtenir un enregistrement de cette émission, avez-vous contacté le Musée Dauphinois, le conseil général de la Savoie, la Médiathèque du Valais, enfin tous les organismes qui ont soutenu le projet ? Le trésor de Mandrin un film de Olivier Pasquet - coproduction : TV.TV. / France 3 / Canal9 - samedi 27 octobre Ce film a été réalisé avec le soutien du Conseil général de l’Isère (Musée Dauphinois), du Conseil général de la Savoie et de la Médiathèque Valais, avec la participation de la Région Rhône-Alpes et du Centre National de la Cinématographie.

Publié par webmaster le samedi 21 octobre 2000 à 02:01

Bonjour, Je recherche le film documentaire diffusé par France 3 Rhône Alpes Auvergne le Samedi 27 octobre 2007 intitulé le Trésor de Mandrin. Si vous avez enregistré cette émission, pouvez-vous me contacter à l'adresse l.mandrin@gmail.com. Merci.

Publier un commentaire
Traitement en cours. Merci de patienter.
 
 
Connexion